Vous ne le savez peut-être pas encore, mais lorsque vous avez des dépenses imprévues liées à la santé, l'assurance maladie obligatoire, à savoir la Sécurité Sociale, ne rembourse pas vraiment tous vos frais. C'est ici qu'intervient alors la nécessité d'avoir souscrit à un complement santé qui interviendra alors, au-delà des remboursements de l‘assurance maladie obligatoire.
C'est plutôt important, car c'est radicalement cet organisme qui va vous permettre alors de faire face à ces dépenses qui restent inexorablement à votre charge, que celles-ci soient liées à un accident, une maternité ou une maladie.

Concrètement, à quoi sert une complémentaire santé ?

C'est très simple, une complémentaire santé à pour rôle de rembourser totalement, ou partiellement, les consultations chez votre médecin ou chez un spécialiste médical. Mais elle prend également en charge les frais que vous aurez pu avoir lors de votre visite à la pharmacie, en cas d’hospitalisation ou encore les consultations liées au domaine de l’optique et dans le secteur dentaire.

Il est intéressant de savoir qu'un assez grand nombre de ces complémentaires, prennent également en charge certaines prestations qui ne sont pas du tout remboursées par la sécurité sociale. Parmi ces prestations, nous pouvons retrouver les implants dentaires, l’ostéopathie, certains vaccins, les opérations de la myopie et bien sûr, certains médicaments non remboursables.

Il faut savoir enfin que celles-ci peuvent tout à fait également proposer des services associés comme l'assistance, des suivis personnalisés ou encore des conseils de prévention. Il existe tellement de complémentaires santé proposant de nombreux services, qu'il vous sera en fin de compte assez facile et rapide de bien choisir le niveau de couverture qui vous conviendra le mieux en fonction de
vos besoins réels et personnels.

Évaluez bien vos besoins de couverture en complémentaire santé

Habituellement, vos besoins de souscrire à une complémentaire santé dépendent de votre âge en premier lieu. Viennent ensuite la composition de votre foyer personnel ainsi que votre situation
familiale. À ce niveau, il vous suffit de vous poser des questions personnelles pour savoir si vous avez besoin de couvrir votre conjoint ou encore vous enfants.
Il faut ensuite prendre en compte vos besoins en soins. Cela peut tout à fait aller de la réflexion sur la fréquence habituelle de vos consultations, à celle de votre habitude à porter des lunettes souvent renouvelables, en passant par vos habitudes de consommation de soins chez des médecins qui pratiqueraient par exemple, des dépassements d’honoraires...

Viennent ensuite ce que vous propose, ou pas, votre régime d'assurance maladie obligatoire qui peut varier d'une région à l'autre et enfin le coût de cette complémentaire santé.